Archives pour la catégorie graphisme

Ter Bekke et Behage (et le chat)

Aujourd’hui, je te fais rencontrer le studio éponyme Ter Bekke et Behage, deux graphistes néerlandais qui travaillent en France.

Leur collaboration a commencé dans les années 90, et ils explorent ensemble la communication sous ses facettes les plus variées : identité visuelle, affiche, édition électronique, site multimédia, scénographie, signalétique… Leur préoccupation première : la mise en avant du sujet, avant même leur signature graphique propre (même si celle-ci est identifiable dans le travail de la lettre, des lignes fortes, des couleurs tranchées…).

Interviewés par Designboom , Evelyn Ter Bekke et Dirk Behage expliquent qu’exiger la liberté totale est certainement une erreur des graphistes professionnels. « Elle éloigne de l’objet et place le graphiste au centre de la scène ». Un écueil à éviter donc, en faveur d’un dialogue et d’une confiance à construire entre créateur et commanditaire.

2affiches_colline_11_12_02

atbb_limoges_06

 

atbb_rivegauche_03

 

atbb_prehist_01

Pour les campagnes d’affichage pour le théâtre La Colline que tu peux voir dans le métro (difficile de passer à côté),  l’absence d’images te dit deux choses : la première est que le théâtre est tout d’abord le lieu du texte, des mots. Et la seconde est qu’on te présente l’unité du théâtre, son identité artistique et culturelle dans la ville, plutôt que la pièce elle-même.

Le travail d’affiche, de signalétique et de scénographie réalisé pour le musée national de la préhistoire en Dordogne, utilise une typographie segmentée, qui vient perturber quelque peu la lecture du mot « préhistoire »: l’idée est  de signifier que nous connaissons cette période par bribes, que nous n’en n’avons pas une connaissance entière, qu’il manque des pièces au puzzle, mais néanmoins, nous sommes en mesure de la décoder.

Leur travail a été exposé en 2012 au Portique, lieu d’art contemporain au Havre, mais les deux graphistes insistent sur le fait qu’il se vit en société, dans la rue, dans la boîte aux lettres, que leurs créations existent dans un contexte, qu’elles ne se situent pas dans un rapport tel que peut le proposer un travail « beaux-arts », où un œil regarderait une œuvre, en soi. 

Je te laisse les découvrir en vidéo, où ils t’expriment leur intérêt à s’immerger dans l’univers pour lequel ils travaillent une communication visuelle,  la différence entre un commanditaire et un client, la distinction d’approche entre une communication commerciale et une communication culturelle, et surtout, ils t’expliquent l’importance du chat, dans ta vie.

A bon entendeur,

bisous

les images sont issues de leur site : http://www.terbekke-behage.com