Archives du mot-clé comédie romantique

abouttime3

« About Time »

Aveu : J’aime bien les comédies romantiques.

Elles sont rares à sortir leur carte du jeu d’un genre assez souvent construit à l’identique : les scénarios sont en effet séquencés selon une régularité digne d’une horloge anglaise (la recherche/la rencontre/la séparation/la reconquête), et on y donne souvent dans les clichés… Mais que veux-tu, j’aime les bisous à la fin ! Prière de ramasser les petites fleurs bleues sur ton chemin. Merci. Par contre effectivement, dès lors que tout est bien entré dans l’ordre amoureux qui convient, je dois bien dire oublier assez vite la plupart de ces histoires.

Mais « About Time » nous est servi par Richard Curtis, qui nous a régalé il y a une dizaine d’année du scénario de « Quatre mariages, un enterrement » et de la réalisation de « Love Actually ». Devant ou derrière la caméra, l’homme sait y faire. Et il nous le dit encore avec « About Time ».

C’est un brin fantastique, mais sans effets spéciaux (c’est l’histoire d’une famille où les garçons ont le superpouvoir de voyager dans le temps de leur propre vie).

C’est très élégamment drôle (le seul nom de Bill Nighy dans le rôle du père t’en convaincra).

Ca parle d’amour, mais sans les je t’aime/je ne t’aime plus/je pars sur un mal-entendu/tu pleures/je reviens/ … si habituels aux romances, comme si c’était la musique obligée d’une love story. Non pas d’engueulade ou de quiproquo stupides, juste une jolie histoire.

Ou plutôt des jolies histoires, car le film n’est pas seulement au sujet du couple Rachel McAdams et Domhnall Gleeson, mais aussi de la famille loufoque du jeune homme, de toutes les relations qui s’y vivent. Et on en ferait bien partie, faut bien le dire !

Du coup, tu as là un film touchant et surtout positif tout du long, et ça c’est pas banal !

about timeAboutTime2abouttime4

Ca ne sera pas ton film de l’année, mais il sera de ceux qui t’ont fait passer un bon moment, à la façon de toutes les petites choses simples de ta vie qui te rendent heureux !

Allez, peace, bro