Archives du mot-clé série

keep-calm-and-watch-series copie

La série, ce fléau

J’exerce une sorte de rituel du soir : celui de regarder « une ptite série » comme on dit chez moi … Une sorte de lancement de soirée quoi…

Et en fait , il n’y en a pas qu’une.. Il y en a plein ! Partageant ma vie avec quelqu’un qui n’est pas plus dans la mesure que moi, je peux même dire qu’il y en a trop !!

–  « J’ai repéré une série, ça semble pas mal, on regarde le 1er épisode pour voir ce que ça donne ? ».

– moi curieuse comme une chouette  : « oh ben oui vas-y balance ! »

Et voilà, l’engrenage est en marche.

Alors il y a plusieurs catégories de séries :

– celles inavouables,

– celles qu’on regarde d’un œil, l’esprit léger, l’attention vagabonde,

– et celles qui nous rendent accros, pour lesquelles on supplie la suite IMMEDIATEMENT.

C’est que la patience n’est pas ce qui me caractérise le plus, mais la curisoité si… Tu devines où ça coince dans la logique « série », histoire séquencée dans un laps de temps long à intervalles espacées

Donc, oui, je souffre.

Parmi celles qui ont nécessité de me faire médicalement assister (du xanax pour faire redescendre la tension, et autres pscychotropes pour pouvoir continuer à vivre en société entre deux épisodes), il y a eu Homeland :

homeland2

Un marine américain a été torturé et séquestré pendant 8 ans par Al Qaida. Son retour miraculeux au pays n’est pas sans soulever les suspicions et les inquiétudes de la CIA qui suspecte le changement de camp ou la manipulation du soldat. Héros national ou traitre ? Toute la tension de la série se jouera dans cette intrigue, ambiancée par le traumatisme du marine et les obsessions de l’agent de la CIA. Le jeu de Claire Danes est de très haut vol et l’histoire rondement mise sur ressorts.

Game of thrones, évidemment j’ai envie de dire (oui si aujourd’hui t’as envie d’être antisocial, dis que t’aimes pas game of thrones plutôt que de casser des vitrines)

gameofthrones

J’avoue avoir eu besoin de regarder un petit recap’ avant d’entamer la saison 4 lundi dernier, parce qu’il faut bien dire que ça tire  et poignarde de partout, et qu’une certaine concentration est requise : dans la foison des personnages, il n’est pas toujours évident de mémoriser les clans des uns et des autres !

The americans

theamercians

L’histoire d’un couple, marié, deux enfant, vivant dans une banlieue tranquille de Washington, agents de voyages tous deux…. Mais en fait pas du tout ! Nous sommes en pleine guerre froide, et ce sont des espions russes ! Leur vie est construite de toute pièce, mais leur détermination est, elle, bien réelle. Malmenée parfois, mais on pourra dire d’eux qu’ils ont, jusque là, un sens indéniable de l’abnégation !

Et toi, t’es drogué aussi?